Rechercher
  • Py Plat

Un grand moment qui déménage ! (PYP en ALSACE)

Les noêls pur swing de Pierre-Yves Plat

L’Association des Amis de l’orgue Valentin-Rinckenbach a eu l’excellente idée d’inviter Pierre-Yves Plat pour un « concert de Noël » samedi 11 décembre au Hirtenhaus. Un grand moment qui déménage !

En fait, Pierre-Yves Plat, le célèbre pianiste hors des normes standards, était de retour à Kientzheim : son concert de mai dernier, déjà initié par l’AAOK avait connu un tel succès que l’on ne pouvait que rêver d’une nouvelle édition. Et les auditeurs n’ont pas été déçus ! C’était cette fois un concert construit autour d’airs de Noël traditionnels, mais l’artiste avait agrémenté le programme d’autres pièces de son riche répertoire, où l’on rencontrait Mozart, Chopin, Bach (Karl Philippe Emmanuel) et Scott Joplin, mais bien d’autres s’invitaient pour un petit clin d’oeil au fil des mélodies entourant « Douce nuit », « Vive le vent » et tous les « Beau sapin ».

Sa solide formation classique, son amour inconditionnel pour le ragtime ou le boogie woogie, sa fine pédagogie et ses touches d’humour irrésistible ont habillé ce concert d’une perfection rare. En fait, son « moule musical » est presque convenu : d’abord quelques petites mesures pour que l’auditoire reconnaisse la mélodie et la chantonne, et quand il sent son public pris par cette magie estampillée Plat, il laisse le rythme s’accélérer et très vite ses mains partent en électrons libres, virevoltant sur le clavier à une vitesse que la caméra qui montre les touches sur le grand écran au-dessus de la scène n’arrive plus à suivre de façon nette. Tout le corps participe au concert et les pieds dans leurs grandes chaussures rouges frappent le rythme : l’homme-orchestre ! Le public suit, heureux de cette musique endiablée, tapant des mains et des pieds, un peu perdu parfois quand le rythme ne respectait pas les règles établies. Et une ovation spéciale pour la jeune Emma, fille de Pierre-Yves et nommée ambassadrice de l’AAOK, qui a interprété une chanson avec grande assurance. Bref, des noëls hors des sentiers battus, mais quel bonheur !

Au grand regret de ses fans inconditionnels vint le dernier air, suivi de quelques autres tout derniers, toujours plus fous , mais tellement beaux. Pour sûr, Pierre-Yves Plat reviendra en Alsace




12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout